Comment Vivadour a réussi à piloter efficacement l’irrigation de ses exploitations

Face aux contraintes d’eau et aux besoins variés des cultures, Vivadour a relevé le défi de l’irrigation de ses exploitations grâce à Abelio.
Partagez cette
étude de cas

La situation

Vivadour, un groupe coopératif aux cultures et enjeux variés

Implanté dans le Gers et sur les départements alentours, le Groupe Vivadour compte près de 3 000 agriculteurs adhérents. Cette vaste implantation leur permet une grande diversité agricole, notamment au niveau des productions végétales.
Cependant, qui dit variété de cultures dit spécificités et il n’est pas toujours évident pour les coopératives de trouver des outils répondant à l’ensemble des problématiques ou besoins de ses adhérents.
Joëlle Messon, chargée du développement des outils d’aide à la décision dans le pôle agronomique de Vivadour, revient sur la première année de déploiement du service de pilotage de l’irrigation sur grandes cultures proposé par Abelio.

Photo d'un champ

La problématique

Quand piloter efficacement l’irrigation de ses exploitations relève du défi

Outre les enjeux traditionnels de restriction d’eau, augmentation tarifaire et évolutions des normes et réglementations, Vivadour et ses agriculteurs étaient soumis à différentes problématiques notamment à celle de pouvoir avoir la main sur leur irrigation, quelle que soit la culture, et en toute simplicité.
L’enjeu derrière tout ça ? Éviter les dépenses en eau inutiles et s’adapter aux besoins réels de la culture, selon sa variété, le type de sol, les conditions météorologiques etc.
Vivadour voulait donc déployer un outil de pilotage de l’irrigation pertinent et qui répondait aux enjeux des agriculteurs à savoir : avoir un outil simple à prendre en main, utile et qui soit connecté avec les autres outils métiers relatifs à leur pratique (stations météos, sondes etc.). Ils ont donc sauté le pas et ont testé la solution d’irrigation d’Abelio sur maïs (maïs doux, semence, conso, waxy et un peu de maïs fourrage).

  • Faire face aux enjeux de restriction d’eau
  • Avoir la main sur l’irrigation quelle que soit la culture
  • Éviter des dépenses en eau inutile
Arroseur rotatif arrosant un champs agriculture

La solution

Avec Abelio, l’irrigation c’est dans la poche !

À travers son application mobile Abelio propose aux agriculteurs d’avoir le suivi quotidien de l’état de santé de leurs cultures à portée de main.
Côté irrigation, le bilan hydrique de la culture est accessible à tout moment tout comme la possibilité d’ajuster, de re paramétrer et de recaler les stades en cours de campagne.
Enrichi par la donnée satellitaire et la connexion aux stations météos les plus utilisées du marché, l’outil d’irrigation d’Abelio propose une estimation fine des besoins en eau de la culture (évaluation de l’évapotranspiration de la culture, de sa biomasse de l’année, etc) et permet aux agriculteurs de garder le contrôle en optimisant leur prise de décision : des notifications et SMS d’alerte sont envoyés dès lors qu’un stress hydrique est en approche (à 3 jours) ou en cours sur sa culture.

  • Un suivi quotidien de l’état de santé de leurs cultures
  • Le bilan hydrique de la culture accessible à tout moment
  • Estimation fine des besoins en eau de la culture
Homme dans un champ regardant sa tablette

Les bénéfices

Une prise de décision facilitée et des agriculteurs satisfaits

Au total, ce sont près de 40 agriculteurs de chez Vivadour qui ont testé le pilotage de l’irrigation sur environ 2000 hectares.
Pour la coopérative, le fait de proposer un bilan hydrique sur plusieurs cultures a été un vrai atout pour des territoires aux cultures variées comme le leur. La souplesse du paramétrage de la Réserve Utile (RU) qui intègre analyse granulométrique, liste des sols ou saisie directe des valeurs si elles ont été obtenues via des diagnostiques de sol, leur a permis d’avoir une connaissance fine des besoins des cultures et donc un accompagnement au plus près des agriculteurs dans leur prise de décision.
Ces derniers ont quant à eux constaté que le nombre de cultures entrant en déficit avait baissé et que l’outil leur a permis une meilleure organisation dans leur temps de travail. La disponibilité, la facilité de saisie et l’aspect ludique de l’application leur a permis d’adapter leur stratégie et réévaluer les priorités selon les besoins de chaque parcelle. Certains ont même fait de nouveaux découpages parcellaires en saison grâce à cet accès à des informations plus détaillées.

Pour la saison prochaine, Vivadour compte bien continuer à proposer cet outil à ses adhérents avec pour objectif d’atteindre la centaine d’exploitations utilisant le service soit environ entre 3000 et 4000 hectares. Ils souhaitent également développer leur usage en testant le pilotage de l’irrigation sur de nouvelles cultures comme le soja, le tournesol ou encore le blé tout en proposant de nouvelles prestations comme la prévention des stades et maladies sur les céréales à paille.
“ Nous sommes très satisfaits de la souplesse d’utilisation de la solution Abelio. Nous avons choisi leur outil de pilotage de l’irrigation car il rassemblait toutes les demandes de nos adhérents (connexion avec les stations météo/sondes, présence d’une app mobile, couplage de la donnée satellitaire au bilan hydrique, etc.). La réactivité des équipes et la flexibilité dans le développement et l’évolution de l’outil est un vrai atout.”
Joëlle Messon
Chargée du développement des OAD, pôle agronomique – Vivadour
Distributeur
Homme tenant une tablette et s'appuyant sur son tracteur

Contact

Vous êtes un distributeur ?

Demandez une démo de la solution

  • Solution interopérable
  • Vue globale
  • Facilement déployable
Homme représentant un distributeur

Contact

Vous êtes un agriculteur ?

Installez Abelio chez votre distributeur !

  • Cartes de modulation de dose et de détection
  • Suivi des cultures
  • Simple d’utilisation
Agricultrice partenaire d'Abelio

Nos études de cas

Ils maximisent le rendement de leurs cultures avec Abelio

Face aux réglementations et enjeux autour du datura dans les champs de maïs, Nataïs a testé la solution Abelio pour détecter l'herbe du diable dans ses parcelles.
Découvrez comment la Chambre d’Agriculture de l’Aisne a économisé entre 60 et 80% d’herbicide pour le traitement de ses chardons et a permis à Abelio de tester sa solution en conditions réelles.

Ils utilisent Abelio sur leur exploitation :

Avis 5 étoiles

“ Abelio a été notre meilleur compromis en termes de coût, d’efficacité de traitement et de réactivité.  Au début de notre collaboration, il y avait peu d’acteurs utilisant des drones capables de proposer une telle prestation, avec un suivi et une gestion facilitée.”

Aymeric Lepage

Conseiller en agro-équipement pour la Chambre d’Agriculture de l’Aisne

Distributeur
Retour en haut